Taches Solaires, la "plus longue étude scientifique toujours en cours" réexaminée

La semaine dernière, à l'assemblée générale de l'Union Astronomique Internationale (UAI) à Hawaï, la recalibration de la série temporelle des taches solaires a été annoncée. Cette série de taches solaires est la plus longue étude scientifique toujours en cours: c'est donc la clé pour l'étude de l'évolution du Soleil. Etant donné sa nature fondamentale, la série en question est utilisée fréquemment en astrophysique (pour l'évolution stellaire) et pour l'étude de l'impact à long-terme de l'évolution solaire sur la vie terrestre.

  

Le comptage des taches solaires a débuté avec l'invention des premiers télescopes à l'époque de Galilée et présente une histoire mouvementée, parsemée de nombreux observateurs, de différentes méthodes de calcul et calibrations. Depuis 1981, la production et la maintenance de la série se fait à l'Observatoire Royal de Belgique au World Data Center SILSO (WDC-SILSO), aujourd'hui dirigé par le Dr. Frédéric Clette. De nouvelles observations des taches arrivent tous les jours à Bruxelles depuis un réseau international composé d'observateurs professionnels et amateurs pour enrichir la série existante.

Comme pour la restauration d'un tableau, le Dr. Clette et ses partenaires internationaux ont étudié avec soin toutes les procédures appliquées précédemment pour maintenir la stabilité de cette série sur plusieurs siècles. En la comparant à des séries proches, ils ont identifié quels changements dans les procédures ou les observations ont eu des effets indésirables sur la série des taches solaires. En corrigeant ces effets et en mettant bout à bout les données de différentes périodes et différents observatoires ayant des propriétés différentes, ils sont arrivés à une nouvelle série, calibrée de manière cohérente sur toute sa longueur.

Selon le très connu magazine Nature cette recalibration est un " sujet brûlant " : étant donné l'énorme intérêt du public pour l'évolution du Soleil et le Climat, cette dernière risque fort d'être passée au microscope. Il est tout à fait exceptionnel que cette série de taches solaires, qui nécessite un important investissement long-terme et repose en grande partie sur des observateurs amateurs, ait maintenu sa position unique dans une ère où les télescopes spatiaux et les financements à court-terme dominent.

Plus d'informations
SILSO, Sunspot Index and Long-term Solar Observations, est le centre mondial de production, préservation et distribution du nombre international de taches solaires, reconnu par le conseil international pour les Sciences. Il est situé à l'Observatoire Royal de Belgique. Les activités du centre SILSO sont co-financées par le Solar Terrestrial Center of Excellence .

IAU communiqué de presse et les nouvelles du magazine Nature.

Tags: 

 

Travel Info

 

Administration

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.